Hiérarchie angélique

Motif iconographique

La partie centrale de ce feuillet montre une représentation de l'univers chrétien dominé par Dieu. La conception de l'univers comme étant la somme de toutes les choses, représentée par une série de sphères au centre desquelles se trouve la Terre entourée d'eau, correspond à la tradition aristotélicienne. La place des anges dans l'image est conforme à leur rôle d'instruments du pouvoir divin. Ils se situent entre Dieu et la création, mais appartiennent au monde céleste. Le nom des anges vient du grec ἄγγελος et signifie « messager ». « Vicaires » de Dieu, ils sont envoyés en mission et participent à la Révélation du Verbe aussi bien dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament.

La source de la hiérarchie angélique dans les images médiévales se trouve essentiellement dans l’œuvre du Pseudo-Denys l'Aréopagite, la hiérarchie céleste, qui décrit les neuf chœurs angéliques divisés en trois degrés. Dans cette image les chœurs des anges forment une assemblée. Ils sont ici peu différenciés, mais leur disposition en rangs permet de rendre compte de la hiérarchie. Seule la triade supérieure se distingue par ses couleurs. Au plus près de Dieu se trouvent les Séraphins en rouge, les Chérubins en bleu (soutenant le trône divin), ainsi que les Trônes en brun. Puis viennent les Dominations, tenant des insignes royaux, ici des sceptres fleurdelisés, les Vertus, faiseurs de miracles ici représentés en prière, et les Puissances, instruments du châtiment divin, tenant des verges. Viennent enfin les Principautés, les Archanges et les Anges. Ils participent de la diffusion de la lumière en tant qu'instrument du pouvoir divin. Plus ils sont proches de Dieu, plus ils sont représentés de manière abstraite ; plus ils s'en éloignent, plus ils sont incarnés, et donc proches des hommes. On observe aussi un parallèle entre la structure chromatique des chœurs et celle du cosmos.

Cette image montre l'organisation du pouvoir divin, et insiste sur son ordonnancement rigoureux. Elle met en avant les principes d'ordre et de cohésion au sein de l'univers chrétien, servant à l'expression de l'autorité divine en dehors de toute temporalité.