Singularité de l’âme

Motif iconographique

Dans une disposition assez typique depuis le XIIe siècle, le Christ enveloppé de son habit tire des personnages hors de la gueule de l’Enfer. Ces derniers sont différenciés par des attributs spécifiques. La confusion avec des vivants est évitée par la nudité des âmes dépouillées de leur enveloppe charnelle et non encore revêtues du vêtement spirituel des élus.

Dans cette image, on constate la persistance de certains traits sous la forme de marqueurs qui essentialisent certaines figures. Le touret (ou la couronne ?) d’une figure imberbe au centre permet de l’identifier comme une femme. Plusieurs autres personnages sont coiffés d’une mitre d’évêque, évoquant le sacerdoce inamovible des prêtres. La barbe qu'accompagne certaines marques de l'âge signifie la sagesse des Justes de l'Ancien Testament.