Sacrements

Motif iconographique

Le baptême est la porte d'entrée dans la communauté du salut — l'Église. Premier des sacrements d'initiation, il agrège le catéchumène au corps mystique du Christ selon l'image paulinienne (1 Co 12, 27). Chaque baptisé devient membre de la communauté-Église, hiérarchiquement scindée entre les fidèles et le clergé, qui dirige la communauté et dispense les sacrements. Cette image du baptême provient d'un pontifical (ouvrage liturgique détaillant les rites propres à l’évêque). Intégrée dans une lettrine ornée, elle place la communauté ecclésiale tout autour de l'enfant baptisé. La forme enveloppante du C intègre les figures et le bâtiment-église dans un ensemble. La communauté est clairement distinguée entre le clergé, à gauche, et les fidèles laïcs, à droite. Le pontife (évêque), reconnaissable à ses ornements (mitre, chape, dalmaticelle), administre le sacrement à l’enfant par l’effusion de l’eau de la cuve baptismale, en présence d’un autre pontife et de clercs, l’un d’entre eux portant la crosse de l’officiant. La présence d’un autre pontife et les riches habits du parrain qui porte l’enfant sur les fonts indiquent le haut niveau social de l’enfant. La présence du bâtiment-église ne sert pas simplement de cadre à l'action liturgique mais vient signifier la communauté-Église dans son unité. Il montre combien l’église elle-même est devenue un élément incontournable de l’économie sacramentelle.