Apostolat

Motif iconographique

La Traditio legis ou transmission de la loi résume en trois personnages l’histoire de la constitution de l’institution ecclésiale et la légitimité qu’elle tire du rapport direct entre le Christ et les deux piliers de l’Église, saint Pierre et saint Paul, respectivement évangélisateurs des Juifs et des Gentils.

Dans l’abside du prieuré clunisien de Berzé-la-Ville, saint Pierre reçoit un rouleau déployé de la part du Christ et tient déjà les clés du paradis, tandis que saint Paul de l’autre côté tient un autre rouleau déplié. Cette Traditio legis et clavium déroge par la profusion de personnages qui les entourent (moines, évêques, saints-martyrs), qui renvoient à la fois à la dimension collective de la transmission du gouvernement de l’Église, autant dans leur épaisseur historique que dans leurs fonctions respectives, et à la singularité du lieu où se trouvent ces peintures. Ces différents emboîtements construisent des « dispositifs » visuels (D. Russo) qui aboutissent, par-delà les limites chronologiques et spatiales, à la mise en avant des deux « têtes » de l’Église universelle : Rome et Cluny.