Onction

Motif iconographique

L'onction est le rite trouvant son origine dans l'Ancien Testament qui permet de montrer par un signe extérieur le pouvoir reçu par Dieu. Elle est appliquée par un homme dépositaire d'une autorité spirituelle, ici l'évêque, et permet de marquer par un signe que l'oint est élu par Dieu. Le sacre et l'onction sont des rites marquant la transmission de l'autorité divine.

Sur cet ivoire, Remi apparaît en position de prière, à genou devant l'autel, pendant que derrière lui, un malade demande le baptême. L'huile semble jaillir de la main de Dieu pour arriver directement dans deux ampoules posées sur l'autel. La présence de deux flacons se comprend à la lecture de la Vie de saint Remi : l’une contient l’huile des exorcisés, l’autre le chrême nécessaire au sacrement du baptême.

La mémoire du baptême de Clovis est essentielle pour les souverains du Moyen Âge car il est le premier roi franc chrétien. Dans cette scène, l'ampoule arrive sur le roi portée par la colombe du Saint-Esprit. Remi effectue le geste de l'onction en apposant sa main sur le front du souverain ; c’est donc l’évêque qui répand l’huile sur le corps du roi. L'origine divine de la Sainte-Ampoule et le geste sacramentel de l’évêque confèrent une dimension spirituelle à l’autorité royale.

Du fait du caractère épiscopal de la commande, Remi apparaît en position centrale, et c'est par ses prières que le miracle se produit. Dans l'image de la scène du baptême, il est un acteur crucial du déroulement du rite, même si l'ampoule est d'origine divine.