Église-épouse

Motif iconographique

Le Christ et l’Église sont figurés sous la forme des époux, dans le cadre d'une iconographie tirée du Cantique des Cantiques. La lettre O est la plus fréquemment ornée, car elle est la première lettre du verset Osculetur me par lequel débute le texte. Mais la forme du O, cercle clos, renforce aussi l'impression d'unité et de communion du couple. La corporéité occupe ici une place centrale. Le nimbe et la couronne se touchent et les corps s'entrelacent, créant une relation d'intimité. La personnification de l’Église porte des attributs forts qui la qualifient, il ne s'agit donc pas ici d'une représentation de la Vierge.

L’image illustre le texte de manière symbolique. Le rapprochement des deux corps signifie ici que les deux êtres partagent une même nature. L'union corporelle fait écho à l'union spirituelle. L'union des époux représente ainsi l'union du Christ et de son Église, le baiser scellant une union avec et dans le Christ. Mais ce n'est pas seulement un geste d'amour que l'on observe ici ; c’est un geste de partage, signe de communion spirituelle dans le corps du Christ. Il existe notamment une tradition assimilant l’épouse du Cantique des Cantiques à l’âme chrétienne entrant en Dieu. Dans cette image l'accent est mis sur le don de Dieu, qui permet une élévation, un avènement de l’Église. Elle est ici figurée au même niveau que le Christ.

Le motif de l’Église-Épouse sera progressivement remplacé par celui du couronnement de la Vierge, en tant qu'expression de la dignité de l’Église.