Christ doté des attributs de la royauté

Motif iconographique

La face avant de l'objet est surplombée par une représentation du Christ assis sur un trône en tant que maître du monde, effectuant un geste de bénédiction. Il est encadré par deux anges dont l'un offre un calice et une patène, l'autre une couronne. En dessous se trouvent deux illustrations d'épiphanies, l'Adoration des Mages et le baptême du Christ.

Sur la face arrière de la châsse on trouve une représentation du Christ debout, couronnant les saints Félix et Nabor (les couronnes des saints ont aujourd'hui disparu). En dessous sont figurées deux scènes de la Passion, la Crucifixion et flagellation du Christ. Les faces latérales sont ornées de figures d'apôtres et de prophètes. Le Christ est représenté dans la partie supérieure de la composition, couronné, vainqueur de la Passion qu'il surmonte pour régner. Un rapprochement peut être fait entre cette image et les Écritures, dans lesquelles Jésus mentionne son royaume qui n'est pas de ce monde (Jean, 18, 36) et évoque ainsi son règne futur, dont l'avènement aura lieu après sa mort et sa Résurrection.

Si les deux faces de cet objet développent le motif du Christ-roi, l’exemple le plus prégnant se situe sans doute sur la face arrière, ou il apparaît debout et couronné, en plein exercice de sa puissance, encadré par les trois vertus théologales. La couronne, au même titre que le globe, fait partie des regalia, insignes du pouvoir qui permettent d'identifier un souverain sur une image. Ici le Christ-roi exerce sa puissance en couronnant les deux saints martyrs, et en dominant les scènes de la Passion.

La royauté du Christ se développe sur les deux faces historiées de cet objet sacré dédié aux reliques des Rois-mages. Le thème des Rois-mages est lui-même lié au thème du Christ-roi, car il évoque la reconnaissance de la royauté du Christ par les nations. Le matériau utilisé pour réaliser ces images, l'or, est aussi un vecteur de puissance et de gloire.