Christ couronné sur la croix

Motif iconographique

Le Christ-roi est représenté sur la croix, couronné et vêtu d'un périzonium. La stylisation et l'accentuation de certaines parties du corps, qui se manifeste notamment par l'élongation des mains et la ciselure des côtes, renforce l'expression de la souffrance. Le sentiment de douleur est néanmoins adouci par l'élégance épurée qui découle d'une frontalité et d'une géométrisation typiques de l'art roman.

La royauté du Christ se manifeste dans son ambiguïté grâce au port d'une couronne orfévrée et fleuronnée, attribut royal par excellence. La couronne est un symbole du pouvoir royal et un marqueur de puissance, qui fait également écho à la couronne d'épines, placée sur la tête du Christ par ses bourreaux, tournant ainsi sa royauté en dérision par ignorance (Mt 27, 28-30, Mc 15, 17). Ici, la couronne affirme la royauté du Christ et annonce sa victoire sur la mort. Elle introduit une ambiguïté entre l'expression de la gloire et de la royauté du Christ et la vision humiliante de sa crucifixion. Cette image souligne l’avènement d'un règne permanent du Christ dont le triomphe sur la mort est une condition nécessaire.

D'autres attributs peuvent être utilisés pour représenter le pouvoir du Christ sur la croix, comme le nimbe crucifère, qui insiste davantage sur son aspect divin, ou la couronne d'épines, dont l'utilisation se généralise à la fin du Moyen Âge.